Les Cahiers de la SIPsyM

Nous sommes des feuilles dans le vent,
les cendres tombant de la cheminée.
Nous sommes le rêve
d'un rêveur ignare
juste un moment
avant
l'éveil.
Nous sommes
la dernière goutte de la coupe,
un atome du néant.

ggc, 15 mai 2018

 

Les Cahiers de la SIPsyM recueillent des écrits concernant la psychanalyse, l'analyse de groupe, la psychophysique, la clinique psychopathologique au sens large, l'épistémologie et des réflexions d'approche philosophique.

Secrétaire d'édition: Maud Struchen.

Licence Creative Commons
Ces œuvres sont mises à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas de Modification 4.0 International.


1. Réflexions entre amis autour d’une bonne table

Giuliana Galli Carminati et Federico Carminati
20 mai 2018
 
Nous avons tous besoin de restaurer notre unité entre corps et esprit divisés, et ce processus passe à travers des phases cycliques de division et réunification
 
Texte complet (Cahier N1)


2. L’attention flottante du poisson

Federico Carminati, Jacques Demongeot & Giuliana Galli Carminati
2 juillet 2018
 
Quand nous regardons un aquarium, nous y trouvons un réservoir de paresse inexploité. Certes, notre éducation et notre culture nous poussent à faire, à dire, à bouger. Les poissons nagent. Ce n’est pas qu’ils ne font rien, bien sûr, à leur manière ils sont actifs et frétillants, mais à nous, assis en face, leur mouvement semble une danse calme et paisible.

Texte complet (Cahier N2)


3. Manuel à l’usage des « enfants des Narcisses »

Thierry Freléchoz
15 juillet 2018
 
Je rencontre dans ma clientèle beaucoup de personnes adultes qui sont ce que j’appelle des « enfants des Narcisses », c’est-à-dire les enfants de parents qui ont une personnalité de type narcissique.
On entend de plus en plus souvent parler de la problématique du narcissisme, mais beaucoup plus rarement de leurs enfants. Narcisse a tendance à vouloir que toute la lumière soit projetée sur lui, et tout ce qui pourrait provoquer de l’ombre est écarté.

Texte complet (Cahier N3)


4. Le guérisseur blessé et son chien fou

Federico Carminati & Giuliana Galli Carminati
26 juillet 2018
 
L’excès de sagesse est néanmoins un excès.
Nous avons remarqué qu’il y a une contredanse/échange/ambiguïté entre les termes de thérapeute, guérisseur, passeur, et nous aimerions les garder précieusement, car trop de clarté aveugle et l’ombre est parfois reposante et aidante dans le processus qui amène de la souffrance, jamais complètement écartée, à un certain bien-être.
Le bien-être, c’est-à-dire être bien, ne peut pas exister sans une acceptation du mal-être, comme on n’arrive pas à lire si tout est de la même couleur et qu’il n’y a pas de contraste.

Texte complet (Cahier N4)


5. De l’amour au pouvoir jusqu’à « la folie maternelle »

Thierry Freléchoz
18 novembre 2018
 
Je vais dans ce texte m’interroger sur la question du pouvoir féminin, ou du pouvoir au féminin. Ce pouvoir féminin, je vais découvrir qu’il est du type féminin-maternel, qu’il découle de la possibilité pour la femme d’être mère. Nous tous avons été soumis au pouvoir d’une femme – notre mère – et ceci a eu un impact sur notre psychisme. Cette première partie sera essentiellement théorique mais ceux qui s’accrocheront pourront goûter aux délices de pouvoir se retrouver dans les situations décrites.

Texte complet (Cahier N5)


6. De l’homo sapiens au robot humanoïde

Jean-Christophe Bétrisey
2 décembre 2018
 
A n’en pas douter, après Internet, la prochaine grande révolution industrielle sera incontestablement la robotique. Nous avons, pour certains, vu ces films de James Whale datant des années 30 avec des robots terrifiants prêts à nous poursuivre. Nous avons cependant tous vu, dans les années 80, cette saga Terminator de James Cameron avec ce robot tueur envoyé du futur.

Texte complet (Cahier N6)


7. Les synchronicités : Comment CG Jung a influencé la thérapie familiale psychanalytique

Richard Durastante
7 décembre 2018
 
Une lecture attentive d’A.Ruffiot, psychanalyste et inventeur de la thérapie familiale en France, dans ses écrits princeps posant les bases de cette thérapie, montre que l’auteur s’est probablement inspiré de la pensée de C.G Jung, sans toutefois le nommer. Comme je vais le montrer dans la partie qui suit, les notions de « psyché pure » et autre « Moi cosmique » s’inspirent directement des notions de « synchronicité », « d’archétype » et d’ « Unus Mundus », entre autres, développés par CG.Jung.

Texte complet (Cahier N7)


8. Les chemins de maraude d’une formation groupale

Giuliana Galli Carminati et Federico Carminati
11 décembre 2018
 
En 2005, nous avons fondé l’Association ASTRAG (ASsociation pour le TRAvail Groupal thérapeutique et social, ASTRAG 2018). Les buts de cette Association sont d’encourager et de promouvoir la sensibilisation et la formation au travail groupal thérapeutique et social des médecins, des médecins psychiatres, des travailleurs de la santé mentale, des travailleurs sociaux et, plus en général, des personnes impliquées dans des processus de dynamique de groupe.

Texte complet (Cahier N8)


9. A propos du dépassement de la symbiose mère-enfant chez l’adulte : discussion autour du tabou de l’endothérapie

Giuliana Galli Carminati et Federico Carminati
25 décembre 2018
 
Parmi les règles souvent mentionnées en psychanalyse et affirmées en tant que normatives, il y a l’interdiction d’accepter la mère et l’enfant adulte en thérapie psychanalytique individuelle chez le même analyste. Il est difficile d’établir avec précision l’origine historique de cette interdiction. En 1905, Freud avait écrit que les psychanalystes étaient « obligés de prêter autant d'attention [...] aux circonstances purement humaines et sociales de nos patients qu’aux données somatiques et aux symptômes de la maladie. Notre intérêt sera avant tout orienté vers leur situation familiale ».
Néanmoins, dans des écrits successifs, Freud a exprimé la conviction qu'il était contre-productif et dangereux pour un thérapeute de s'impliquer avec plus d'un membre de la même famille, se référant surtout au traitement du couple homme-femme par le même analyste. Peu est dit des autres membres de la même famille. 

Texte complet (Cahier N9)


10. Les sept instances de la psychanalyse

Jean-Christophe Bétrisey 
10 janvier, 2019
 
Pour concevoir la complémentarité des instances freudiennes (Ça-Moi-Surmoi) avec les instances jungiennes (Persona-Ombre-Soi) et avec un ajout de Charles Baudouin (Automate), il nous faut connaitre quelques aspects historiques de la théorie psychanalytique. 
Pour ce faire, je propose de revenir dans le temps en vous présentant brièvement les travaux de Baudouin. Il étudie tout d’abord la philosophie et c’est dans la suggestion que s'ancre sa vocation. Il fait une double analyse : freudienne et jungienne, car « on ne connaît une méthode que si on la vit dans la position du patient ». (Bétrisey, 2013).

Texte complet (Cahier N10)


11. Sigmund Freud sur le divan du psychanalyste (première partie)

Jean-Christophe Bétrisey 
26 janvier, 2019

Assis à son bureau depuis plusieurs heures, Sigmund Freud laisse errer son regard avec un air songeur. La situation politique lui pèse, il a peur pour lui-même et sa famille. Il se demande si son exil vers l’Angleterre est suffisamment bien préparé et surtout si la psychanalyse perdurera ?
[...]
Il monte péniblement au 3ème étage, tire sur la sonnette de la porte de gauche et attend. Une employée de maison ouvre et le conduit jusqu’à la salle d’attente. Essoufflé, il s’assied sur une chaise, éteint son « Trabuccos » et patiente.
Au bout de quelques minutes, une porte s’ouvre.

Texte complet (Cahier N11)


12. Sigmund Freud sur le divan du psychanalyste (deuxième partie)

Jean-Christophe Bétrisey 
28 février, 2019

LE PSYCHANALYSTE (Après un instant de silence) : Oui, à cause du désir mais je ne suis pas certain que le désir est celui de l’enfant pour sa mère. Par contre, ce n’est pas impossible qu’il soit de la mère sur l’enfant ou la peur du père d’être un jour dépassé.

FREUD : Vous rendez-vous compte de ce que vous avancez ?

LE PSYCHANALYSTE : Dans le futur, cela se vérifiera plus que ce que l’on pense ! Je connais beaucoup d’enfants ou de jeunes-gens qui sont fidèles à leur mère.

FREUD : Nous avons effectivement posé beaucoup de choses sur le dos des enfants. J’ai, peut-être, trop vite parlé de phantasmes infantiles.

Texte complet (Cahier N12)


13. Sigmund Freud sur le divan du psychanalyste (troisième partie)

Jean-Christophe Bétrisey 
29 mars, 2019

LE PSYCHANALYSTE (En plaisantant) : Monsieur le Professeur, j’ai une anecdote très amusante à vous raconter au sujet de ma propre analyse. Mon analyste de l’époque m’a rendu deux services. Le premier, il m’a pris en analyse et le second, il m’a jeté à la porte neuf ans plus tard !

FREUD : Vous avez un humour que je partage parfois difficilement.

LE PSYCHANALYSTE : Encore un effet de mon transfert non-résolu et de l’idéalisation que je me fais de vous. On ne pardonne rien à ses maîtres… juste avant de les dépasser !

Texte complet (Cahier N13)


14. La matrice des physiciens, transhumances psychophysiques

Giuliana Galli Carminati, Federico Carminati 
14 avril, 2019

Dans les arts, les philosophies, les sciences et les religions on voit ce parcours éternel, parfois lent, parfois rapide, parfois continu, parfois discret, qui est l’écho de notre même parcours personnel. Nous sommes tout un avec notre mère, on s’en sépare, on s’y réunit avec l’Œdipe (nous pourrions faire ici l’hypothèse qu’homme et femme sont beaucoup plus semblables qu’on ne le pense), on s’en sépare à nouveau avec l’adolescence et on continue ensuite pas à pas dans le chemin de l’existence jusqu’à la dernière réunion avec notre mère terre. Les images archétypales sont-elles doubles pour nous permettre cet aller et retour ?

Texte complet (Cahier N14)


15. Mobbing et imago maternelle, une réflexion à deux cerveaux. Digression très libre sur des situations thérapeutiques

Giuliana Galli Carminati, Federico Carminati 
30 avril, 2019

La personne mobbée présente elle aussi un profil assez caractéristique : elle tient au travail qu’elle fait, a un concept de travail bien accompli qui frise le perfectionnisme, a tendance à rendre service aux collègues et à soutenir la boîte-institution à laquelle elle appartient en sacrifiant son temps ; en d’autres termes, elle « ne compte pas ses heures ». Elle a aussi tendance à donner beaucoup d’importance à sa réussite professionnelle, qui prend très souvent une ampleur que j’ose définir (je suis moi-même workoolique !) exagérée par rapport aux autres aspects de la vie.

Texte complet (Cahier N15)


16. La matrice et l’intrus

Giuliana Galli Carminati, Federico Carminati 
18 mai, 2019

Nous tous avons été l’intrus qu’une matrice d’abord maternelle, ensuite familiale, et pour finir sociale a su accueillir, tant bien que mal, à partir de certaines conditions.
Les rôles – nous utilisons ce terme même s’il ne donne pas l’idée de l’incarnation de la nature d’intrus ou de matrice dans notre chaire et notre âme – disons que les rôles d’intrus et de matrice s’alternent selon les situations et les moments successifs de notre vie: nous sommes, d’abord, l’intrus dans la matrice-utérus de notre mère et dans la matrice familiale du couple qui vient de nous concevoir, ensuite nous devenons matrice et ainsi de suite au cours de l’existence. Et parfois nous sommes la matrice et l’intrus en même temps.

Texte complet (Cahier N16)


17. Sigmund Freud sur le divan du psychanalyste (quatrième partie)

Jean-Christophe Bétrisey
31 mai, 2019

LE PSYCHANALYSTE : Imaginez dans 80 ou 100 ans. Il sera complètement impossible d’allonger un patient avec une pathologie du narcissisme sur un divan. Avec la neutralité bienveillante, la violence ressentie sera absolument phénoménale !

FREUD : (Avec un sourire en coin.) A ce sujet, je ne m’en étais pas rendu compte mais je constate que nous sommes en face à face ! Je pourrais plus aisément poursuivre allongé sur le divan, même si je présente certainement une pathologie du narcissisme.

LE PSYCHANALYSTE : Je vous en prie, suivez-moi Professeur.

Les deux hommes se lèvent et font quelques pas en direction du divan. Les tapis persans, les bibliothèques bien fournies et les statuettes donnent l’impression de traverser un haut lieu du savoir.

Texte complet (Cahier N17)


18. Le dispositif en tuilage : reconstruction d’une enveloppe familiale effractée

Richard Durastante
10 juin, 2019

En préambule, il s’agit de préciser que le rôle du psychologue clinicien, et du psychiste d’une manière générale, serait de mettre du sens sur les expériences de la personne qui évolue dans un monde, et de les mettre en lien pour en proposer un ordre et un sens. En quelque sorte, un psychologue comme « metteur en formes » d’expériences, sachant que l’expérience est elle-même productrice de pensée. Il s’agirait de faire naître chez le sujet la prise de conscience d’expériences dans lesquelles il chemine, ou dans lesquelles il erre, ou dans lesquelles il se perd, pour leur donner un sens profond relatif à son inscription dans cette vie-là en fonction de son chemin de vie qui est déjà inscrit aux tréfonds de son inconscient. 

Texte complet (Cahier N18)


19. Les addictions à l’adolescence : effets du transgénérationnel sur la crise d’adolescence et les liens familiaux

Richard Durastante
18 juin, 2019

Les addictions à l’adolescence sont envisagées du point de vue familial et transgénérationnel, où elles puisent toujours leurs origines, et non comme symptômes purement individuels sortis de leur contexte familial. Nous considérons les addictions comme des tentatives de symbolisation de ce qui n’a pas fait sens dans l’histoire du sujet, référée à une histoire familiale parsemée de zones d’ombre. 

Texte complet (Cahier N19)


20. Sigmund Freud sur le divan du psychanalyste (cinquième partie)

Jean-Christophe Bétrisey
14 juillet, 2019

LE PSYCHANALYSTE : Je parlais donc des films de James Whale et je pensais plus particulièrement à « Frankenstein » qui a été tourné au début des années 30.
Je vous rappelle qu’Henry Frankenstein, ce jeune savant, voulait créer artificiellement la vie. Pour cela, il façonna un corps humain à partir de morceaux de cadavres. Mais, hélas, au lieu de lui procurer un cerveau sain, son assistant, lui fournit celui d'un assassin.
Ce sont certes, des films qui sortent directement de son imaginaire mais pourquoi n’aurions nous pas, dans 80 ans, des robots capables de comprendre les humains, d’avoir, cette fois, de l’empathie envers eux ?

FREUD : Effectivement, vous lisez trop de science-fiction ou vous vous adonnez également trop souvent à l’art cinématographique.

Texte complet (Cahier N20)


21. Le Complexe Fraternel

Thierry Freléchoz
29 juillet 2019
 
Cet exposé va s’articuler autour de deux complexes, le complexe d'Œdipe et le complexe fraternel.

Freud a insisté sur la fonction structurante qu’accomplit le complexe d’Œdipe (le complexe nucléaire) dans la psyché, l’histoire et le vécu individuels : l’interdit de l’inceste lie la loi à l’émergence du désir en distribuant les rapports de différence entre les sexes et les générations, et par là il assure conjointement et corrélativement la transmission des cadres symboliques de la vie psychique et l’instance de la culture.

Texte complet (Cahier N21)


22. Sigmund Freud sur le divan du psychanalyste (sixième partie – épilogue)

Jean-Christophe Bétrisey
30 août, 2019

FREUD : Je me demande, après ce que nous venons de débattre, ce que penseront de moi les patients du futur ?

LE PSYCHANALYSTE : Et les freudiens du futur.

FREUD : Mais que voulez-vous dire ? Il n’y a qu’un seul freudien… Freud, c’est logiquement moi !

LE PSYCHANALYSTE : Effectivement, mais nous constatons que la psychanalyse devient planétaire malgré les dissensions que nous avons connues.
D’autres approches menées par Jung ou Adler nous montrent qu’il existera certainement plusieurs psychanalyses et que chaque leader aura sa place particulière !

Texte complet (Cahier N22)


23. Psyché pure et synchronicité

Richard Durastante
30 août, 2019

Je me réfère à mon article paru en 2018 dans la revue Psychothérapies (Durastante 2019), et à la présentation de ce travail que j’en ai faite à Genève au Simposietto d’Avril 2019 dans le cadre de la SIPsyM. Le résumé que je propose de cette intervention tend à montrer qu’il y aurait certains rapprochements à faire entre la conceptualisation d’André Ruffiot, psychanalyste, enseignant- chercheur et l’un des pionniers de la thérapie familiale psychanalytique en France, et les concepts de Carl Gustav Jung. 

Texte complet (Cahier N23)


24. Regard sur les scènes brutes du transgénérationnel à partir des conflits parents/adolescents

Richard Durastante
31 janvier, 2020

Une thérapie familiale psychanalytique réclame parfois un indispensable travail en amont pour la rendre possible. L’écoute groupale consiste alors en la prise en compte de scènes brutes qui se déploient à l’insu de leurs protagonistes. Elles constituent un mode d’expression pour le transgénérationnel qui s’actualise dans le cadre des séances, débordant la famille, et tentant d’en figurer les irreprésentables traumatiques. 

Texte complet (Cahier N24)


25. L’interview psychanalytique: « Dr Allen sur le divan du psychanalyste »

Séverine de Moerloose interview Thierry Freléchoz et Jean-Christophe Bétrisey
28 février, 2020

Nous avons longuement travaillé la personnalité de Woody Allen tant au travers de lectures qu’au travers de ses films. En dehors des névroses et phobies classiques, si nous pouvons le dire ainsi, nous avons noté chez lui cette peur des salles de bains dans les hôtels, cette crainte de la lumière du soleil ou encore cette allergie à l’oxygène ! Il faut bien avouer que nous avons souvent beaucoup ri en créant les personnages. 

Texte complet (Cahier N25)


26. Souvenirs, mots, significations et libre association de Léonard de Vinci, Freud, ses traducteurs, ses lecteurs et cet auteur
« L'imbroglio » d'un enchevêtrement d'histoires multiples

Miguel Angel Gonzalez Torres
1 mars, 2020

Il y a une curieuse confusion dans les traductions de l'italien florentin dans les différentes langues européennes et il y a un chevauchement de sens car, selon la langue, la traduction pourrait être comprise par vautour ou par faucon. Pour compliquer encore les choses, le mot anglais pour faucon, « kite », décrit à la fois le jouet cerf-volant (« aquilone » -- grande aigle (!) – en italien) et l'oiseau de proie. Et le même mot en français sert également à décrire un gros insecte volant. Le cerf-volant – le jouet, kite-faucon en anglais – en espagnol est « cometa », ce qui signifie aussi (en espagnol et en italien), comète. Ainsi, la queue du faucon qui touche doucement les lèvres de Leonardo dans son rêve est aussi la queue de la comète baignant avec ses particules les corps célestes...

Texte complet (Cahier N26 version françaiseCahier N26 version anglaise)


27. Sou(ci)s de santé

Giuliana Galli Carminati, Federico Carminati et Giacomo Mirafiori
25 mars, 2020

La psychiatrie et la psychothérapie sont des métiers qui s’occupent de l’humain, là où l’humain, qui selon les vœux déontologiques les plus pieux est au centre de l’attention et des efforts conjoints des « partenaires », finit par être le salami entre deux morceaux de pain bien durs, les exigences sociales et les payeurs des soins. Dans ce contexte difficile, les thérapeutes finissent par avoir la fonction lénitive de la mayonnaise : moins on en a, plus on l’étale...

Texte complet (Cahier N27)


28. Christophe dans le canyon 

Giuliana Galli Carminati, Federico Carminati et Maud Struchen
30 avril, 2020

C’est ainsi, les gérontonautes nous envoient des messages qui nous arrivent avec un retard qui nous les rendent parfois mystérieux, et pour les plus jeunes le retard de transmission est tel qu’ils sont même incompréhensibles. C’est pour cela tout simplement que les erreurs faites par une génération sont immanquablement refaites 50, 60 ou 70 ans plus tard, car l’oubli les couvre. Ceci non pas parce que les générations passées n’ont rien dit, car les textes voudraient être criants, mais parce qu’ils sont devenus incompréhensibles, un peu comme les codes d’anciennes langues : beaux, sereins et muets.

Texte complet (Cahier N28)


29. L’art de Mars

Riccardo Carminati Galli
30 août, 2020

Quelle importance a le combat dans la vie des êtres humains ? Depuis la nuit des temps, les humains se sont combattus à mains nues pour une multitude de raisons, et que cela nous a-t-il changé comparé à un autre primate ? Est-ce que c’est une des raisons pour lesquelles nous sommes comme nous sommes ? Il y a encore beaucoup à dire et à penser dans cette matière et je souhaite que les gens se posent plus de questions sur le sujet.

Tout peut être vu à travers la psychologie et la science, on a juste besoin des bonnes questions à poser.

Texte complet (Cahier N29)


30. À propos d’un avertissement 

Giuliana Galli Carminati et Federico Carminati
10 octobre, 2020

Pour revenir au concept d’autodétermination, en tant que psychanalyste, on est tout de suite pris par des « interrogations profondes » car déjà, en ayant une capacité cognitive normale et même une surdouance les personnes ne savent pas ce qu’elles veulent, ou pensent vouloir des choses et en veulent d’autres, ou pensent de ne pas vouloir ce qu’en effet elles veulent. L’écart entre les différentes instances étant si large que les vents voire les blizzards des tréfonds de l’inconscient arrivent jusqu’à la pauvre surface cognitive du patient en essayant d’alerter le thérapeute du fait que, comme l’âne de Buridan, il est en train de mourir de faim, tiraillé comme il l’est entre désirs et besoins opposés.

Texte complet (Cahier N30)


31. Dans les tréfonds de l'Œdipe

Giuliana Galli Carminati, Thierry Freléchoz et Federico Carminati
8 décembre, 2020

Et puis ensuite cette mère qui nous a mis au monde, dont nous sommes si dépendants doit s’éloigner de nous par la force des choses, ou plus précisément, elle s’éloignera de toutes façons car elle a autre à faire et doit reprendre son chemin d’être vivant. Le tiers, le père, arrive à reprendre sa femme, mais l’idée du besoin d’une union conjugale/sexuée avec la mère nous semble à ce moment-là du développement si lointaine et surtout si naïvement orienté à n’expliquer que le développement du petit garçon, que nous sommes obbligés à revoir le complexe d’Œdipe en termes plus kleiniens.

Texte complet (Cahier N31)


32. Addenda aux « Tréfonds de l'Œdipe »

Thierry Freléchoz, Federico Carminati et Giuliana Galli Carminati
3 avril, 2021

En effet, Thierry, en tant que dialoguant, doit prendre deux personnages, Thierry le psychanalyste et Thierry le convalescent Covid. On va donc utiliser cette double nature de Thierry. Federico est en ce moment dans un rôle de transfuge, sa vie étant sur les pas d’un pont tendu entre deux lieux, l’un qui s’éloigne du CERN, l’autre qui s’approche de Transmutex, les eaux du fleuve sont grises et périlleuses, il est content que le pont soit solide. Giuliana commence à voir d’assez loin une retraite de la vie professionnelle telle qu’elle est actuellement, un peu trop dense, certainement intéressante mais, avouons-le, trop fatigante aussi (sous certains aspects, fatiguante).

Texte complet (Cahier N32)


33. Pourquoi Moi ?

Regula Fehr
22 septembre, 2021

Qu'est-ce la différence, qu'est-ce la normalité ? Sans pouvoir le définir clairement, il y a des structures pour des personnes qui arrivent à apprendre et vivre dans un cadre « normal » comme des écoles publiques qui dispensent un programme standardisé. Il existe aussi des structures pour des personnes avec des différences comme par exemple des écoles pour des enfants avec une déshabilité intellectuelle. Parfois on peut trouver des structures adaptées à la différence de la personne, parfois la différence est si différente que de trouver sa place devient difficile. Il y a plein de différences qui ne se laissent pas classer dans un cadre spécifique, de même que « la normalité » ne se laisse pas cadrer non plus. Je dirai que quelque chose va bien si la personne peut trouver une structure adaptée, où elle arrive à s'insérer et y trouver son compte.

Texte complet (Cahier N33)


34. Les manuscrits de la mer Morte

Fabio Fracas
23 février, 2022

En 1947, un jeune berger qui se trouvait dans ces endroits, Muhammad et Di’ib (traduisible par « le loup »), jeta par hasard une pierre dans l’ouverture d’un rocher, et entendit résonner le bruit des éclats brisés. De retour sur les lieux le lendemain, poussé par la curiosité, il entra dans le ravin avec un cousin et trouva plusieurs jarres à l’intérieur de la grotte, dont l’une contenait des rouleaux de cuir manuscrits.

Texte complet (Cahier N34)


35. Les trois petits cochons

Giuliana Galli Carminati, Federico Carminati, Gregory Zecca, Carmen Zecca-Tagan
16 avril, 2022

Pour rendre notre discours facilement compréhensible à l’aide d’une image bien connue, nous parlons des « trois petits cochons » : les trois petits cochons étant le syndrome d’Asperger, le TDAH et le TOC qui, selon notre expérience, avec une priorité différente selon les cas, sont néanmoins toujours présents en même temps. Pour éviter des formulations trop longues, nous allons définir la personne Porteuse du Triple Diagnostic comme personne PTD.
L’expression « les trois petits cochons » vient du fait que les trois petits cochons sont toujours ensemble. Il devient donc d’une compréhension facile pour les patients ainsi que pour les collègues de nommer comme le trois petits cochons le Syndrome d’Asperger le TDAH et le TOC qui, force est de constater, sont présents toujours ensemble.

Texte complet (Cahier N35)


36. Diagnostic différentiel entre Pervers et Narcisse
ou
le Pervers versus le Narcissique pour les Nuls

Thierry Freléchoz
11 juillet, 2022

Pervers, narcissique, Pervers-narcissique, narcissique-Pervers, et la perversion narcissique de Racamier (Racamier, 2012), on se perd facilement dans ses définitions, diagnostiques ou attributions de traits de personnalité aux autres.
Le but de cet article, pour les Nuls, est de clarifier ces deux notions pour en montrer et la différence et la complémentarité.
Faisons simple et allons directement au but.

Texte complet (Cahier N36)


37. Le placement « Time-Out » d’adolescents en famille d’accueil Caritas

Barbara Kaiser
10 août, 2022

Comment placer au mieux des jeunes avec des problèmes aigus de comportement dans des familles d'accueil non professionnalisées ? C'est le défi que doit relever l'auteure, la nouvelle responsable de la structure Caritas Placement Familial Suisse (antenne Romande) en collaboration avec sa fidèle équipe de professionnels.
Il s’agira entre autres de vérifier si la mission de Caritas placement Familial est compatible avec cette indication de placement et réfléchir à comment elle peut y faire face.
Tout d’abord, pour contextualiser ce thème, nous allons approcher, avec quelques données chiffrées, l’historique du placement en famille d’accueil en Suisse, ainsi que son évolution actuelle puis nous rentrerons dans le vif du sujet…
Face à une recrudescence de situations d'adolescents aux profils psychiques complexes, les services sociaux sollicitent de plus en plus des structures d'accueil alternatives pour des solutions en urgence, car les places en foyers éducatifs deviennent rares et ne sont pas toujours la bonne indication.

Texte complet (Cahier N37)


38. Ces actifs qui rendent malade – cryptomonnaie et psychanalyse

Jean-Christophe Bétrisey
3 septembre, 2022

Le marché des cryptomonnaies s’est épouvantablement durci depuis de nombreux mois. Du pic de novembre 2021 à la chute qui a suivi, nombre d’investisseurs angoissent aujourd’hui de ne plus retrouver les heures de gloire du Bitcoin (BTC). Entrée tardive sur le marché pour certains, participation financière trop élevée pour d’autres, effondrement de Luna (Terra), bref ce petit monde excitant a généré quantité d’investisseurs devenus malades.

Texte complet (Cahier N38)


39. Le groupe face au défi de l’individu, l’individu face au défi du groupe: Part I

Pierre Laigle
10 octobre, 2022

L’environnement dans lequel nous évoluons aujourd’hui est en perpétuel mouvement et la société est en grande transformation : nous sommes confrontés depuis environs deux décennies à des choses totalement nouvelles à laquelle nous devons nous adapter et faire preuve de beaucoup de flexibilité.

C’est le propre de l’homme de s’adapter à son environnement. Ce qui est frappant aujourd’hui est la rapidité à laquelle celui-ci doit le faire, alors que la vie psychique, elle, a sa propre temporalité.

Consulter un «psy» n’a, d’ailleurs, jamais été autant d’actualité: ce professionnel de l’accompagnement de la vie psychique - selon moi, laïc, sans jugement et porteur de sens – est la personne au milieu d’enjeux structurels dans la bonne mise en place de ce qui fait société et de cette adaptation.

Texte complet (Cahier N39)


40. Le groupe face au défi de l’individu, l’individu face au défi du groupe: Part II

Pierre Laigle
30 octobre, 2022

Toute société supporte mal le désordre ; en particulier, les désordres induits par la sortie de la norme (normalité) comme la maladie ou la folie. La société a mis en place des institutions pour sauvegarder son homéostasie en donnant un sens au désordre et en proposant des rituels comme médiation entre l’individu et le groupe social. Ce qui se passe au niveau social se passe de la même manière dans tout groupe (y compris un groupe de deux personnes). L’effet de groupe joue, peu importe la taille de celui-ci.

Texte complet (Cahier N40)


41. Le groupe face au défi de l’individu, l’individu face au défi du groupe: Part III

Pierre Laigle
25 novembre, 2022

L’objectif final – ou presque « transcendantal » parce que vain – est de se rapprocher du processus d’individualité en thérapie analytique : le thérapeute va collaborer pour tenter de rendre une forme de liberté au.à la patient.e, par le moyen d’une indépendance par rapport aux mécanismes de défense et notamment celle de la régression et la fixation. En effet, en thérapie, le.la thérapeute ne supprime pas tout comportement régressif mais rend le sujet moins dépendant de ses comportements

Texte complet (Cahier N41)


42. Le grand méchant loop

Giuliana Galli Carminati, Federico Carminati, Gregory Zecca
23 mars 2023

Le regard de cet article concernant les patients avec TDP (triple diagnosis problem) est essentiellement clinique et psychodynamique mais il n’est pas possible d’éviter un tour d’horizon sur les travaux en génétique, neuroimagerie et pharmacologies qui s’intéressent à ces trois désordres très coûteux sur le plan humain mais aussi social et économique au vu des invalidités qu’ils génèrent.

Le trouble déficitaire de l'attention/hyperactivité (TDAH), le trouble du spectre autistique (TSA) et le trouble obsessionnel-compulsif (TOC) sont des troubles neurodéveloppementaux présents de manière importante dans la population et qui coexistent fréquemment.

Texte complet (Cahier N42)


43. Ce que ma grand-mère m’a appris... sur la femme...

Thierry Freléchoz
12 avril 2023

Je n’ose pas vous le dire. C’est inconvenant, tout à fait scandaleux, absolument démodé, ancien, dépassé, rétrograde et j’en passe... Pas du tout en phase avec notre époque ! Elle qui est à la pointe du progrès, de l’évolution de la place de la femme dans notre société du droit des femmes et de leur défense.

Par conséquent, je prierais celles et ceux qui pourraient être choqués par des propos d’une période révolue, ceux qui ont peur des leçons du passé, ceux qui craignent la contradiction et qui pensent que nous nous sommes tous affranchis de nos racines biologiques, de ne pas poursuivre la lecture de ce texte.

Texte complet (Cahier N43)


44. Un certain regard... Incertains regards...

Claire Fouassier
8 mai 2023

Je déambule depuis un bon moment dans les salles du musée, où je prends le temps de déguster ce qui m’est offert. Lorsque soudain, je reste à l'arrêt devant une œuvre figurative de modestes dimensions (41 x 32,5 cm), à la composition picturale osée, aux couleurs lumineuses et harmonieuses. Elle offre à mon regard un plan serré, extrêmement rapproché, sur la croupe d'un cheval gris clair, avec en ligne de fuite, dans la diagonale droite/gauche, l’arrière de sa tête, ses oreilles et son œil gauche. L’animal est monté à cru par un cavalier aux vêtements moyenâgeux colorés. Bien que le cheval de selle soit peu répandu à cette époque, le décalage entre l’exécution des habits et l’absence de sellerie, m’étonne. Un fond brun sombre, aux détails épurés, complète l’œuvre. Sobre et efficace.

Texte complet (Cahier N44)


45. La Chaise Vide

Giuliana Galli Carminati, Federico Carminati
28 mai 2023

Le jeune analyste débute sa carrière dans la recherche de la présence et dans le désir. Analyste et analysant sont présents dans la même pièce (parfois virtuelle depuis le Covid). Ils sont physiquement ou informatiquement présents l’un à l’autre dans une corporalité (même virtuelle) que la doxa analytique voudrait absurdement ignorer. La présence de l’analysant est gratifiante. Cette personne pour qui l’analyste est celui qui sait comme disait Lacan (1966), c’est le gage que ça y est, on est passé de l’autre côté du miroir.

Texte complet (Cahier N45)


46. Stratification

Giuliana Galli Carminati, Alexandre Buttex, Gregory Zecca, Federico Carminati
2 juillet 2023

Les troubles du Spectre Autistique (TSA), sont caractérisés par un désordre de gravité très variable dans plusieurs domaines du développement, comprenant les interactions sociales réciproques et les compétences de communication, et la présence de comportements inadaptés, d’intérêts restreints et d’activités stéréotypés. Les déficiences quantitatives qui définissent cette condition sont déviantes, de manière très variable par rapport au niveau de développement ou à l’âge mental de la personne (American Psychiatric Association, 1996). Les TSA constituent une affection invalidante à vie et, à l’exception du trouble de Rett, n’ont pas de définition étiologique et neurobiologique exacte. La déficience intellectuelle (DI) est grave dans le syndrome de Rett et dans le syndrome de Kanner et varie en gravité, peut ne pas être présente dans le syndrome d’Asperger où on trouve aussi des surdouances importantes voir très importantes.

Texte complet (Cahier N46)


47. Névrose et impuissance, belle somatisation, du psychisme emmaillotant au corps emmailloté

Giacomo Mirafiori
24 juillet 2023

L’impuissance physique chez l’homme ou la femme mine la vie d’un grand nombre de couples.
D’après un sondage effectué en 2019 par l’Ifop et Charles.co, la plate-forme française de santé intégrée dédiée à la santé sexuelle masculine, 6 hommes sur 10 admettent avoir rencontré des problèmes d’érection au moins une fois dans leur vie, soit une proportion en hausse continue au cours des 15 dernières années.
Selon une étude épidémiologique remise à jour en 2018 et disponible sur le site internet d’informations pour médecins et professionnels de la santé Medscape, effectuée aux Etats-Unis, les troubles de la sexualité atteindraient environ quarante pour-cent des femmes.
Ces études concluent que les causes de l’impuissance masculine (dysfonctionnement érectile) et féminine (frigidité) sont variées : elles vont du dysfonctionnement physiologique (organique) au stress et à l’anxiété (psychologique).
Cet écrit s’intéresse aux origines psychologiques, sous l’angle psychanalytique, de l’impuissance. Il se propose d’inviter le lecteur à une promenade illustrée ouvrant, dans la jungle du double-diagnostic de la névrose et de l’impuissance, une piste de réflexion sur les origines névrotiques de l’impuissance sexuelle physique.

Texte complet (Cahier N47)


48. Geb & Nout

Giuliana Galli Carminati, Federico Carminati
26 août 2023

Nous avons besoin, depuis le début de notre histoire humaine, d’un cadre que nous explique la réalité, tous bien convaincus que la réalité existe en dehors de nous.

Les Égyptiens avaient une vision du temps et de l’espace qui avait mis Geb, la terre, masculin, soutenant Nout, le Ciel, féminin. Dans le Ciel, chaque jour le char d’Osiris entrait par la bouche et sortait par le vagin de Nout, la Grande Déesse du Temps. Donc, si on veut pousser un peu, nous avons un espace scalaire dans la verticalité du soutien que Geb offre à Nout, et un temps vectoriel qui indique le cycle des jours parcouru par le char d’Osiris.

Texte complet (Cahier N48)


49. Faut-il soigner ?
Où l’on discute entre autres d’Esculape et Dionysos, les deux visages de l’archétype « thérapeute »

Giuliana Galli Carminati, Federico Carminati
30 décembre 2023

Dans le métier de thérapeute, pour soigner, la clarté du diagnostic nous est certes très utile, nous pouvons nous appuyer en appliquant à une maladie un remède. C’est une logique qui tient la route surtout quand on est jeunes et relativement inexpérimentés, car au fur et à mesure que l’expérience avance, on se rend compte qu’il faut se méfier et des diagnostics et encore plus des remèdes.

Si nous voulons suivre les traces d’Esculape, le médecin, fils humain d’Apollon, nous devons nous rappeler qu’il a été sauvé du ventre d’une mère morte, assassinée par son père car adultère. Pour Esculape sans doute une lignée lourde à revendiquer.

Texte complet (Cahier N49)


50. Fabio Fracas 
In Memoriam (21.9.1967 – 30.12.2023)

Giuliana Galli Carminati, Federico Carminati
11 janvier 2024

Fabio était une « belle personne ». Il était cultivé bien au-delà de ses études. Il était passionné intellectuellement. Il était l’une des très peu nombreuses personnes parmi celles que Giuliana et moi nous avions rencontrées, qui était vraiment « allée aux sources » de ses intérêts culturels. Dans une période difficile de polarisation comme la nôtre, avec Fabio on retrouvait le plaisir perdu de la « joute intellectuelle », parfois animée, mais toujours dans la bonne humeur et dans le respect.

Fabio était un gentilhomme. Nous avons vécu de coups durs professionnels et nous ne nous sommes jamais tourné le dos. Il a payé de personne sa fidélité envers nous. Sur le «monument aux justes » que nous avons dans notre tête il y a très peu de noms, mais le sien y est.

Texte complet (Cahier N50)


51. Balade avec mes « influenceurs »
Tome I

Thierry Freléchoz, Federico Carminati
24 avril 2024

Notre étrange profession de soigneurs (voleurs / violeurs) d’âmes se construit pendant des années d’expérience, de lectures et de réflexion. Nous devons notre « technique » à un grand nombre de contributions théoriques que vont, petit à petit, constituer une « boîte à outils » personnelle. C’est parfois utile de s’arrêter un instant et réfléchir aux contributions qui plus nous ont marqués, prendre le temps de faire une « balade » avec nos « influenceurs » comme disent les jeunes de leurs idoles TikTok.

Dans ce récit, nous voulons considérer trois contributions pour nous majeures : la haine, selon D. Winnicott, l’amour, et l’amour œdipien selon H. Searle et le rôle des deux dans le contre- transfert, haineux et amoureux, dans notre travail.

Texte complet (Cahier N51)


52.Balade avec mes « influenceurs »
Tome II

Thierry Freléchoz
24 avril 2024

J’avoue ma souffrance et mon incompréhension parfois de devoir être à l’écoute de situations infantiles catastrophiques, de devoir m’interroger sur : « mais comment l’enfant a-t-il fait pour survivre, pour continuer d’accepter la vie qu’on lui propose ? », « Quel mode d’adaptation a-t-il mis en place face à une réalité insupportable ? », « Comment se sont mis en place ces mécanismes dits de défense et à quel prix pour le psychisme de la personne ». Et tout cela pour tenter de comprendre comment éviter la répétition de ces mêmes comportements aujourd’hui. Comment modifier cette « façon d’être au monde » qui paraît si douloureuse ?

Bref des questions que j’aurais préféré ne pas avoir à me poser, mais qui se sont imposées à moi. Que faire avec les traumatismes infantiles qui agissent encore aujourd’hui chez des patients, qui ne sont plus enfants depuis longtemps ? Et surtout, mais nous le verrons plus loin, comment éviter un contre-transfert qui ne ferait que répéter ces traumatismes ?

Texte complet (Cahier N52)